Ors & Catillon

" Il n'y a rien de mieux que de retourner dans un endroit qui est resté inchangé pour comprendre à quel point vous avez changé." Nelson Mandela

Ors, mon Nord, village planté en bords de Sambre.

Chênes, frênes, saules et charmes se cambrent

Dans de vertes pâtures, fierté  d'un terroir,

Témoins de biens de tourments de la Grande Histoire.

Visite espagnole, donjon du moyen-âge,

Guerre de Denain, la guerre de quatorze, celle de quarante.

Histoire du canal, des péniches en attente….

Histoire de la gare, coquette mais bien sage…  

 

Ors s’étale entre Le Cateau  et Landrecies,

En bocage avesnois, planté en Cambrésis,

Sur la même veine que Catillon,  sa voisine,

Qui faisait son beurre avec la laiterie,

Tandis que l’armée nous  jouait sa divine,

Au bois l’Evêque que nous regardions, proscrits.

 

Ah ! Le quinze août, la procession, la ducasse,

Les joutes nautiques sur le canal en fête,

Et les chevaux de bois, pompons sur la tête…

Le concert, le bal, celui des premières audaces…

Le temps des aïeux, les parents et leur histoire…

Tout me trouble pour retrouver en mémoire,

Les gestes affectifs, les vives réflexions…

Repenser aux fêtes, grands moments d'émotion…

Un grand père paysan, sellier, l’autre épicier,

Des grands-mères aux fourneaux, vivant le respect,

Une mère, maîtresse, délaissant les encriers

Pour un père qui, non sans mal, fut bon fermier

A vouloir se faire du blé en tirant le lait….

 

Les temps changent et les enfants s’en sont allés…

Bien sur il y a des retours, trop espacés..

Mon frère, des amis, trop souvent dispersés,

Vivent le Nord qui se pare d’un nouvel aspect,

Sans oublier un passé, qu’il nous faut remercier,

Comme ce parler picard, aujourd’hui le français,

Qui peut permettre parfois de nous encenser

Lorsque, en fête, nous pouvons nous retrouver,

Autour d’une flamiche et d’une pinte de bonne cuvée.

Les cœurs, comme les portes, sont toujours ouverts,

Pour, en passant, trouver le vivre et le couvert.

L’amitié, souvent fraîche en authenticité,

Se choque en verre moussant d’humanité….

Catillon/Sambre

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

jpe | Réponse 05.03.2018 17.50

la photo de départ m'a fait penser a la vue depuis les marais de la ferme de ton grand père Raymond Ducroux ou Paule va hériter de 3 marais ou nous comptons all

Abdallah | Réponse 31.10.2014 21.25

Merci pour cette ballade, racontant son histoire avec des verres moussants d’humanité . EMMM les flamiches c'est si bon j'ai connus cette recette en Alsace.

noureddine | Réponse 19.10.2013 23.27

Magnifique,,,

Voir tous les commentaires

Commentaires

05.03 | 17:50

la photo de départ m'a fait penser a la vue depuis les marais de la ferme de ton grand père Raymond Ducroux ou Paule va hériter de 3 marais ou nous comptons all

...
16.11 | 19:11

e-mail: pastine_2@hotmail.fr

...
16.11 | 19:00

précisez le pourquoi surmon adresse Mail. Meric

...
16.11 | 18:55

Merci mais pouvez vous me contacter au 02.98.47.88.88

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE